À compter du 3 octobre, mon bureau change de place dans Drummond! 

Le député Martin Champoux dépose son mémoire en opposition au redécoupage électoral du comté de Drummond

Drummondville, le 18 octobre 2022 — Le député bloquiste Martin Champoux a déposé son mémoire jeudi dernier, en réaction à la proposition de redécoupage électoral de la circonscription de Drummond. Ce dépôt s’est fait au terme des audiences publiques de la Commission de délimitation des circonscriptions électorales fédérales pour le Québec.

Rappelons que dans le cadre de la révision de la carte électorale 2022, la Commission propose que quatre municipalités de la MRC soient retirées de la circonscription de Drummond. Ce processus de redécoupage, qui se tient tous les dix ans, a pour objectif de refléter les mouvements de la population au pays afin d’équilibrer la répartition des sièges à la Chambre des communes. C’est dans cet esprit que Saint-Pie-de-Guire, Saint-Guillaume, Saint-Eugène et Sainte-Brigitte-des-Saults seraient absorbées par la circonscription de Bécancour-Nicolet-Saurel pour combler le déficit de population de cette dernière.  

« Je m’oppose fermement à la modification de la circonscription de Drummond. J’ai eu l’occasion d’exprimer mon désaccord devant la Commission et d’étayer mes arguments dans le mémoire que je viens de déposer. », formule Martin Champoux.

Dans son mémoire, le député de Drummond appuie notamment son argumentaire sur le niveau accru de difficulté à offrir des services de proximité aux quatre municipalités ciblées par la proposition, ainsi que le désavantage évident causé par la rupture des communautés d’intérêts entre les acteurs locaux.

« Je mets en lumière de quelle façon la disparition de quatre municipalités aurait pour effet de rendre plus difficile l’accès aux services fédéraux par les citoyens et les élu.e.s, en plus de diminuer leurs chances de bénéficier de programmes de subventions fédérales tels que le Programme Nouveaux horizons pour les aînés ou Emplois d’été Canada », précise le député bloquiste.

« Je suis conscient que la Commission se retrouve devant un casse-tête. Cependant, si le seul objectif consiste à combler le déficit démographique de la circonscription voisine, ce n’est pas un argument recevable. La circonscription de Drummond a la particularité de compter les dix-huit municipalités de la MRC. La cohésion qui y règne permet des occasions de concertation, comme unifier les ressources et les services », précise Martin Champoux.

Le processus d’examen des oppositions soulevées par les députés fédéraux se poursuivra jusqu’en 2023, puis la Commission pour le redécoupage électoral déposera sa proposition finale à la Chambre des communes.

« J’espère sincèrement que le gros bon sens prévaudra et que la décision sera de maintenir l’unité et l’intégrité de la circonscription de Drummond, position pour laquelle j’ai l’appui sans équivoque de toutes les municipalités de la MRC », conclut Martin Champoux qui continue de suivre de près les travaux de la Commission.

Consultez
mon blogue

Je vous livre mes impressions et explications sur certains dossiers ou situations.

Formulaire de contact

déposez
votre demande sans tarder!

Bénéficiez de contributions salariales afin de créer des emplois d’été de qualité pour
les jeunes âgés de
15 à 30 ans.