À compter du 3 octobre, mon bureau change de place dans Drummond! 

Les partis fédéraux s’accrochent à la monarchie

La motion du Bloc Québécois rejetée :

Drummondville, le 27 octobre 2022 — La Chambre des communes du Canada a massivement rejeté la motion du Bloc Québécois qui proposait de mettre fin aux liens entre l’État canadien et la Couronne britannique. Les partis fédéraux, à l’exception de douze députés de différentes allégeances, qui ont voté en faveur de la motion du Bloc, ont ainsi raté une occasion de se libérer de la monarchie, institution vétuste allant littéralement à l’encontre des valeurs de démocratie portées par le Québec et le Canada.

« Il est navrant que les partis fédéralistes ne soient pas au diapason de leur population et qu’ils préfèrent rester attachés à de coûteux symboles, plutôt que de saisir l’opportunité de moderniser le système politique canadien. Le Bloc, pour sa part, partage l’avis de la majorité des Québécois qui veulent que cesse notre assujettissement à une monarchie à l’égard de laquelle, au mieux, ils éprouvent une totale indifférence. Les fédéralistes ont parlé de priorités : justement ! Les millions de dollars que les contribuables québécois voient disparaître chaque année pour le maintien de cet encombrant lien monarchique devraient être injectés dans des priorités qui les servent davantage », déplore le chef du Bloc Québécois, Yves‑François Blanchet.

« Notre proposition était simple : elle consistait à s’affranchir de la Couronne britannique. Cela va dans le sens de la volonté d’une très forte proportion de Québécoises et de Québécois qui souhaite se libérer d’un système monarchique qui ne correspond pas du tout à leurs valeurs ni à leur conception d’une démocratie fondée sur le principe d’égalité de tous. Le vote d’aujourd’hui révèle une fois de plus à quel point les partis fédéraux sont éloignés de la volonté du Québec. Pire, confrontés au choix entre le peuple et la Couronne, ils ont donné préséance à la Couronne », signale le député de Drummond, Martin Champoux.

« En 2022, les Québécois croient qu’ils ont bien mieux à faire de leur argent que de payer des millions pour les symboles de la royauté britannique et nous sommes d’accord avec eux. Ces millions pourraient être utilisés plus intelligemment, par exemple pour aider nos aînés durement touchés par l’inflation, soutenir la francisation de l’immigration, fournir de l’eau potable aux communautés autochtones, soutenir les énergies vertes, etc. L’abandon de la monarchie est une nécessité voulue par les Québécois et nous reviendrons à la charge », promet Martin Champoux.

Consultez
mon blogue

Je vous livre mes impressions et explications sur certains dossiers ou situations.

Formulaire de contact

déposez
votre demande sans tarder!

Bénéficiez de contributions salariales afin de créer des emplois d’été de qualité pour
les jeunes âgés de
15 à 30 ans.