À compter du 3 octobre, mon bureau change de place dans Drummond! 

L’inaction d’Ottawa bloque des projets d’infrastructures locaux dans Drummond

Fonds canadien de revitalisation des communautés :

Drummondville, le 17 août 2022 — Le député bloquiste de Drummond, Martin Champoux, accompagné de sa collègue Nathalie Sinclair-Desgagné, porte-parole du Bloc Québécois pour l’Agence de développement économique pour les régions du Québec, dénoncent l’inaction du gouvernement quant aux demandes de prolongation des échéances inatteignables du Fonds canadien de revitalisation des communautés (FCRC). Ce fonds a pour but d’aider les collectivités à réaliser des projets d’infrastructures communautaires ou à améliorer celles déjà existantes. Les modalités actuelles du programme prévoient que les travaux doivent se terminer, au plus tard, le 31 mars 2023.

« En raison des difficultés d’approvisionnement, des pénuries et de la rareté de la main-d’œuvre qui affectent l’ensemble du marché du travail, plusieurs municipalités se retrouvent dans l’incapacité de réaliser les travaux avant l’échéance imposée par le gouvernement et donc, de répondre aux exigences du programme. Une fois de plus, on constate la déconnexion entre le gouvernement fédéral et la réalité du terrain. En ce moment, le gouvernement fait défaut à nos communautés en refusant d’agir pour prolonger les délais d’exécution du Fonds de revitalisation des communautés, ce qui permettrait de vraiment soutenir la vitalité de nos municipalités », dénonce la députée de Terrebonne Nathalie Sinclair-Desgagné.

« Ce n’est pas compliqué, ce qu’on demande, ce sont des solutions concrètes pour nos municipalités qui se sont tenues debout durant la pandémie. Entre autres, la Ville de Drummondville et la Municipalité de Saint-Bonaventure ont soumis des projets qui touchent directement les familles et les gens d’ici, et qui permettent d’améliorer la qualité de vie, l’inclusion et l’accès aux lieux publics dans nos milieux. Le financement est déjà là. Je ne vois pas pourquoi le gouvernement ne pourrait pas prolonger les délais », soutient Martin Champoux.

Au cours des derniers mois, les élus du Bloc Québécois ont contacté la ministre responsable de l’Agence de développement économique du Canada pour les régions du Québec, madame Pascale St-Onge, pour tenter de corriger la situation, sans succès.

« Les municipalités québécoises se sont mobilisées et ont travaillé d’arrache-pied pour présenter des projets dans un programme d’infrastructure annoncé peu avant la dernière élection. Alors que ça prit des mois au gouvernement fédéral pour accorder le financement, Ottawa refuse de modifier ses échéanciers de réalisation qui sont trop serrés et quasi impossibles à respecter. Est-ce qu’il y a vraiment quelqu’un qui croit que nous allons bétonner et asphalter cet hiver ? Il faut être réaliste et revoir ces échéances », conclut le député de Drummond, Martin Champoux.

Consultez
mon blogue

Je vous livre mes impressions et explications sur certains dossiers ou situations.

Formulaire de contact

Participez à mon
calendrier du député 2023 !

Vous connaissez quelqu’un qui s’est démarqué par des accomplissements dignes de mention ?
Faites-nous découvrir son histoire !