Depuis le 3 octobre, mon bureau est déménagé dans Drummond! 

Martin Champoux se dit satisfait de 2022 et d’attaque pour 2023!

Drummondville, le 22 décembre 2022 — Au terme d’une session parlementaire mouvementée, Martin Champoux, député de Drummond, dresse un bilan somme toute positif de l’année qui s’achève, malgré les crises causées par l’incapacité du gouvernement à gérer ses propres services aux citoyens. On n’a qu’à penser aux passeports, aux retards accumulés dans les dossiers d’assurance-emploi ou aux ratés du système de paie Phénix qui perdure depuis 2016 et qui prive de nombreuses personnes de sommes importantes qui leur sont dues.

« Chez nous, dans Drummond, mon équipe et moi avons répondu à plus de 900 demandes de citoyennes et citoyens qui avaient besoin de notre aide pour l’un ou l’autre des services fédéraux », précise M. Champoux. Évidemment, tout le monde se souvient du fiasco gouvernemental dans la gestion des passeports. Ici, c’est près de 200 familles, souvent désespérées devant le ridicule de la situation, que nous avons accompagnées dans leurs démarches pour qu’elles puissent partir en voyage. Ajoutons à cela les 181 travailleuses et travailleurs aux prises avec d’importants délais de traitement pour leurs demandes d’assurance-emploi qui ont cogné à notre porte. Pas question pour le député Champoux de refuser d’aider ces gens-là, eux qui ne souhaitaient qu’obtenir leurs prestations afin de subvenir à leurs besoins et à ceux de leur famille en attendant de trouver un nouvel emploi.

Le député est particulièrement fier des succès de son équipe avec le Programme Nouveaux horizons pour les aînés (PNHA) et avec Emplois d’été Canada (EÉC). Depuis son arrivée en poste, c’est près de 639 000 $ qui ont été injectés dans Drummond grâce au PNHA, passant de 55 000 $ pour l’année 2019 à 333 866 $ en 2022. Une augmentation de 600 %. En ce qui concerne EÉC, les employeurs de la MRC de Drummond se sont partagé 2,7 millions de dollars pour soutenir près de 700 emplois depuis trois ans. Pour 2022, cela représente une somme de 990 432 $ qui a permis de créer 254 emplois.

D’un point de vue plus politique, rappelons que Martin Champoux a déposé un mémoire en octobre dernier pour s’opposer au redécoupage électoral de la circonscription de Drummond proposé par Élections Canada. « Quand on a su que quatre municipalités de chez nous risquaient d’être retirées de la circonscription de Drummond pour être ajoutées au comté voisin, j’ai tout de suite su que nous allions devoir aller au front pour elles. J’ai immédiatement reçu l’appui sans équivoque des élu.e.s de toute la MRC. Pour nous tous, il est important de se serrer les coudes et de protéger l’intégrité de notre territoire », rappelle le député bloquiste qui entend poursuivre la défense des intérêts de sa région.

Martin Champoux vante aussi de beaux gains pour les troupes bloquistes à Ottawa. « Nous nous sommes battus pour faire en sorte que les entreprises de compétence fédérale se conforment à la Charte de la langue française. C’est le Bloc qui a obtenu des réunions supplémentaires pour inviter des experts des armes et de la chasse pour améliorer C-21, le projet de loi qui vise à interdire certaines armes dites “d’assaut”. L’attitude des libéraux a pour effet de diviser, nous pensons au contraire qu’il est nécessaire d’écouter ce que les gens, citoyens et experts, ont à dire afin de trouver un équilibre entre la sécurité de la population et les droits des chasseurs », évoque le député bloquiste.

Le Bloc Québécois a, encore une fois, mis la partisanerie de côté afin de protéger le bas de laine des travailleuses et travailleurs en cas de faillite d’entreprises. Grâce à cet esprit de collaboration, une loi a été adoptée faisant en sorte que les fonds de pension des employés deviennent des créanciers prioritaires. Il en va du respect et de la dignité de ceux qui ont cotisé toute leur vie, ils ont droit à la retraite pour laquelle ils ont travaillé.

Parlant de retraités, le Bloc Québécois est le seul parti à la Chambre des communes qui continue de se battre pour améliorer le sort des aînés, et ce, dès l’âge de 65 ans. Présentement, le gouvernement Trudeau continue sa discrimination envers nos aînés en réservant les hausses de pension et les chèques de soutien aux 75 ans et plus. Une injustice que Martin Champoux et ses collègues bloquistes dénonceront jusqu’à ce qu’elle soit corrigée !

C’est également à l’initiative du Bloc que la Chambre des communes s’est penchée sur les inconduites sexuelles et le harcèlement dans le milieu du sport, à la suite du scandale de Hockey Canada. Le travail n’est pas terminé, le Bloc Québécois s’est fait l’allié des athlètes qui demandent une enquête indépendante couvrant l’ensemble des sports au Québec et au Canada », a fait valoir le député de Drummond.

« L’année 2023 s’annonce pleine de défis, mais je demeure très positif. Les Québécoises et Québécois peuvent compter sur les 32 députés du Bloc qui défendent les intérêts de notre nation tous les jours et sans compromis. Nous continuerons d’insister pour que les libéraux de Justin Trudeau augmentent les transferts en santé, tel que le demandent tous les premiers ministres des provinces et du Québec, que les lois votées par le Parlement respectent nos valeurs ainsi que nos besoins spécifiques et que ce gouvernement réalise que le français, notre langue officielle, est en péril et que seul le Québec a les outils pour le protéger », a conclu Martin Champoux.

Consultez
mon blogue

Je vous livre mes impressions et explications sur certains dossiers ou situations.

Formulaire de contact