À compter du 3 octobre, mon bureau change de place dans Drummond! 

Libéraux et conservateurs unis pour affaiblir le Québec

Poids politique du Québec :

Drummondville, le 9 juin 2022 — Les députés du parti libéral et du parti conservateur se sont unis hier pour affaiblir le poids politique du Québec au sein du Canada. Un projet de loi du Bloc Québécois, déposé par le député de Drummond Martin Champoux, réclamait qu’une clause nation soit instaurée afin d’assurer un seuil minimal de 25 % de députés du Québec au sein du parlement canadien. Conservateurs et libéraux, dans une rare collaboration, s’y sont opposés unanimement.

« S’il y a un point sur lequel libéraux et conservateurs s’entendent, c’est sur leur détermination à rejeter systématiquement les demandes légitimes et raisonnables du Québec. En votant contre mon projet de loi, ils choisissent d’affaiblir le poids du Québec dans la fédération canadienne. Le Québec sait maintenant que lorsque vient le temps de défendre bec et ongles la représentation des Québécoises et Québécois à Ottawa, il ne peut compter ni sur le parti conservateur et ni sur le parti libéral », a dénoncé Martin Champoux, député de Drummond et instigateur du projet de loi.

Le projet de loi du Bloc Québécois survenait après l’annonce du redécoupage de la carte électorale proposé par Élections Canada où le Québec se voyait retirer une circonscription fédérale. Le scénario proposé prévoyait alors que l’Alberta, la Colombie-Britannique et l’Ontario gagneraient cinq sièges. La décision avait été décriée par l’ensemble de la classe politique québécoise.

« Quand le Québec recule, le français recule ; le poids relatif du français dans le parlement fédéral recule. Dans un parlement en croissance, la protection du poids de la nation québécoise aurait non seulement du impliquer que le Québec ne perde pas de sièges, mais qu’il en gagne afin de maintenir son poids actuel. Après avoir dit reconnaître la nation québécoise lors d’un vote sur une motion du Bloc en juin 2021, les libéraux et les conservateurs refusent maintenant à cette nation de maintenir son poids politique dans le parlement fédéral : ça ne passe tout simplement pas », a décrié M. Champoux.

En mars, le Bloc Québécois avait fait adopter par 261 voix une motion réclamant que tout scénario qui aurait pour effet de « diminuer le poids politique du Québec à la Chambre des communes », soit rejeté.

« Après avoir voté en faveur de notre motion, Justin Trudeau et Candice Bergen confirment aujourd’hui que ce n’était que pour le “show”. Notre projet de loi permettait de respecter l’esprit même de la motion, mais les libéraux et les conservateurs ont préféré trahir leur vote en votant contre notre projet de loi. Le Bloc continuera à se battre pour le Québec puisse affirmer et protéger ses valeurs en préservant son poids politique », a conclu Martin Champoux.

Consultez
mon blogue

Je vous livre mes impressions et explications sur certains dossiers ou situations.

Formulaire de contact

Participez à mon
calendrier du député 2023 !

Vous connaissez quelqu’un qui s’est démarqué par des accomplissements dignes de mention ?
Faites-nous découvrir son histoire !